Skip to content Skip to navigation Skip to footer

Qu’est-ce qu’un modèle TCP/IP ?

Qu’est-ce qu’un protocole TCP ?

Le protocole TCP est une norme de communication qui permet aux programmes d’application et aux dispositifs informatiques d’échanger des messages sur un réseau. Il permet d’envoyer des paquets sur Internet et d’assurer la transmission effective des données et des messages via les réseaux.

Le protocole TCP est l’une des normes de base qui définissent les règles d’Internet et est inclus dans les normes définies par l’Internet Engineering Task Force (IETF). Il s’agit de l’un des protocoles les plus couramment utilisés dans les communications numériques en réseau et il veille à la transmission des données de bout en bout.

Le protocole TCP organise les données afin qu’elles puissent être transmises entre un serveur et un client. Il garantit l’intégrité des données communiquées sur un réseau. Avant de transmettre des données, le TCP établit une connexion entre une source et sa destination, ce qui garantit qu’elle reste active jusqu’au début de la communication. Il divise ensuite de grandes quantités de données en petits paquets, tout en veillant à l’intégrité des données tout au long du processus.

Ainsi, le TCP permet de transmettre les données à partir de protocoles de haut niveau qui ont besoin que toutes les données leur parviennent. Il s’agit notamment des protocoles de partage poste-à-poste tels que le protocole FTP (File Transfer Protocol), Secure Shell (SSH) et Telnet. Il est également utilisé pour envoyer et recevoir des courriels via le protocole IMAP (Internet Message Access Protocol), le protocole POP (Post Office Protocol) et le protocole SMTP (Simple Mail Transfer Protocol), et pour accéder au web via le protocole HTTP (Hypertext Transfer Protocol).

Comme alternative au TCP, le protocole UDP (User Datagram Protocol) permet d’établir des connexions à faible latence entre les applications et d’accélérer les transmissions. Le TCP peut être un outil de réseau coûteux, car il inclut des paquets absents ou corrompus et protège la transmission des données grâce des contrôles tels que les accusés de réception, le démarrage de la connexion et le contrôle de flux. 

Le protocole UDP ne prévient pas en cas d’erreur de connexion ou de séquençage de paquets et ne signale pas une destination avant de transmettre les données, ce qui le rend moins fiable, mais moins onéreux. Il constitue ainsi une option efficace pour les situations où le facteur temps est important, notamment pour la recherche par DNS (système de noms de domaine), la VoIP (Voice over Internet Protocol) et le streaming.

Qu’est-ce qu’un protocole IP ?

Le protocole IP est la méthode utilisée pour envoyer des données d’un appareil à un autre via Internet. Chaque appareil possède une adresse IP qui l’identifie de manière unique et lui permet de communiquer et d’échanger des données avec d’autres appareils connectés à Internet.

L’IP permet de définir la manière dont les applications et les appareils échangent des paquets de données les uns avec les autres. Il s’agit du principal protocole de communication responsable des formats ainsi que des règles d’échange de données et de messages entre les ordinateurs d'un même réseau ou de plusieurs réseaux connectés à Internet. Pour ce faire, il s’appuie sur la suite de protocoles Internet (TCP/IP), un groupe de protocoles de communication divisés en quatre couches d’abstraction.

L’IP est le principal protocole de la couche Internet du TCP/IP. Il vise principalement à transmettre des paquets de données entre l’application ou le périphérique source et la destination à l’aide de méthodes et de structures qui placent des balises, telles que les informations relatives aux adresses, dans les paquets de données.

TCP et IP : Quelle est la différence ?

TCP et IP sont des protocoles distincts qui permettent ensemble de garantir la transmission effective des données à leur destination prévue au sein d’un réseau. Le protocole IP obtient et définit l’adresse, notamment l’adresse IP, de l’application ou du périphérique auquel les données doivent être envoyées. En revanche, le TCP veille au transport des données et permet de s’assurer qu’elles sont transmises à l’application ou au périphérique de destination défini par le protocole IP. 

En d’autres termes, l’adresse IP est semblable à un numéro de téléphone attribué à un smartphone. Le protocole TCP est la version de réseau informatique de la technologie utilisée pour faire sonner le smartphone et permettre à son utilisateur de parler à la personne qui le contacte. Les deux protocoles sont fréquemment utilisés ensemble et s’appuient l’un sur l’autre afin que les données aient une destination et l’atteignent en toute sécurité, raison pour laquelle le processus est régulièrement appelé TCP/IP.

Comment fonctionne le TCP/IP ?

Le modèle TCP/IP a été développé par le département de la Défense des États-Unis afin de garantir la transmission précise et adéquate des données entre les appareils. Il divise les messages en paquets pour éviter d’avoir à renvoyer l’intégralité du message en cas de problème lors de la transmission. Les paquets sont réassemblés une fois qu’ils atteignent leur destination. Chaque paquet peut emprunter un itinéraire différent entre l’ordinateur source et l’ordinateur de destination, selon que l'itinéraire initial utilisé est saturé ou indisponible.

Le protocole TCP/IP divise les tâches de communication en couches qui permettent de normaliser le processus, sans que les fournisseurs de matériel et de logiciels aient à essayer de le gérer eux-mêmes. Les paquets de données doivent traverser quatre couches avant d’être reçus par le périphérique de destination, puis le protocole TCP/IP traverse les couches dans l’ordre inverse pour restituer le message dans son format initial. 

En tant que protocole orienté connexion, le TCP établit et maintient une connexion entre les applications ou les périphériques jusqu’à la fin de l’échange des données. Il détermine la stratégie de division du message d’origine en paquets, numérote et réassemble les paquets, et les envoie à d'autres périphériques du réseau, tels que les routeurs, les passerelles de sécurité et les commutateurs, puis à leur destination. Le protocole TCP envoie et reçoit également des paquets de la couche réseau, gère la transmission de tous les paquets abandonnés, gère le contrôle des flux et s’assure que tous les paquets atteignent leur destination.

L'envoi d'un courriel via SMTP à partir d'un serveur de messagerie est un bon exemple de son fonctionnement en pratique. La couche TCP du serveur divise le message en paquets, les numérote et les transmet à la couche IP, qui transporte ensuite chaque paquet vers le serveur de messagerie de destination. Lorsque les paquets arrivent, ils sont restitués à la couche TCP pour être réassemblés dans le format de message d’origine et renvoyés au serveur de messagerie, qui transmet le message à la boîte de réception de l’utilisateur.

Le protocole TCP/IP s’appuie sur une liaison à trois voies pour établir une connexion entre un périphérique et un serveur, ce qui garantit que plusieurs connexions par socket TCP peuvent être transférées dans les deux sens simultanément. Le périphérique et le serveur doivent tous deux synchroniser et accuser réception des paquets avant le début de la communication, puis ils peuvent négocier, séparer et transférer les connexions par socket TCP.

Les 4 couches du modèle TCP/IP

Le modèle TCP/IP définit la manière dont les périphériques doivent transmettre des données entre eux et facilite la communication sur les réseaux et les grandes distances. Le modèle décrit la manière dont les données sont échangées et organisées sur les réseaux. Il est divisé en quatre couches, qui définissent les normes en matière d’échange de données et représentent la manière dont les données sont traitées et regroupées lorsqu’elles sont transmises entre des applications, des périphériques et des serveurs.

Les quatre couches du modèle TCP/IP sont les suivantes :

  1. Couche liaison de données : elle définit la manière dont les données doivent être envoyées, gère l’acte physique d’envoi et de réception des données, et assure la transmission des données entre les applications ou les périphériques sur un réseau. Elle détermine également la manière dont les données doivent être signalées par le matériel et d’autres dispositifs de transmission sur un réseau, tels que le pilote de périphérique d’un ordinateur, un câble Ethernet, une carte d’interface réseau (NIC) ou un réseau sans fil. Elle est également appelée couche de liaison, couche d’accès au réseau, couche d’interface réseau ou couche physique et constitue la combinaison des couches physique et de liaison des données du modèle OSI (Open Systems Interconnection), qui normalise les fonctions de communication des systèmes informatiques et de télécommunications.
  2. Couche Internet : elle permet l’envoi de paquets à partir d’un réseau et contrôle leur mouvement à travers un réseau afin de s’assurer qu’ils atteignent leur destination. Elle offre les fonctions et les procédures de transfert des séquences de données entre les applications et les périphériques sur les réseaux.
  3. Couche transport : elle permet d’établir une connexion de données de qualité et fiable entre l’application ou le périphérique d’origine et sa destination prévue. C'est à ce niveau que les données sont divisées en paquets et numérotées pour créer une séquence. Ainsi, la couche transport détermine la quantité de données à envoyer, leur destination et leur débit. Elle s'assure que les paquets de données sont envoyés sans erreur et en séquence et obtient la confirmation que le périphérique de destination a reçu les paquets de données.
  4. Couche application : elle fait référence aux programmes qui ont besoin de TCP/IP pour les aider à communiquer entre eux. C’est à ce niveau que les utilisateurs interagissent généralement, notamment via les systèmes email et les plateformes de messagerie. Elle combine les couches session, présentation et application du modèle OSI.

La confidentialité de vos paquets de données est-elle respectée via TCP/IP ?

Les paquets de données envoyés via TCP/IP ne sont pas confidentiels, ce qui signifie qu’ils peuvent être vus ou interceptés. Ainsi, il est essentiel d’éviter d’utiliser des réseaux Wi-Fi publics pour envoyer des données privées et de s’assurer que les informations sont chiffrées. Pour crypter les données partagées via TCP/IP, vous pouvez utiliser un réseau privé virtuel (RPV).

Quelle est mon adresse TCP/IP ?

Une adresse TCP/IP peut être nécessaire pour configurer un réseau et est très probablement requise dans un réseau local.

Trouver une adresse IP publique est un processus simple qui peut être effectué à l’aide de divers outils en ligne. Ces outils détectent rapidement l’adresse IP de l'appareil utilisé, ainsi que l’adresse IP hôte de l’utilisateur, le fournisseur de services Internet (FAI), le port distant et le type de navigateur, d'appareil et de système d’exploitation qu’il utilise. 

Vous pouvez également trouver le TCP/IP en consultant la page d’administration d’un routeur, qui affiche l’adresse IP publique actuelle de l’utilisateur, l’adresse IP du routeur, le masque de sous-réseau et d’autres informations sur le réseau.

Comment Fortinet peut vous aider

Fortinet permet aux entreprises de partager et de transmettre des données en toute sécurité via le modèle TCP/IP grâce à ses  solutions VPN FortiGate Internet Protocol security (IPsec)/Secure Sockets Layer (SSL). Les VPN cryptographiques haute performance et évolutifs de Fortinet protègent les entreprises et leurs utilisateurs contre les cyberattaques de pointe, telles que les attaques de type man-in-the-middle (MITM), et contre la menace de perte de données lorsque celles-ci sont en mouvement à haut débit. Ceci est crucial pour les données transmises via TCP/IP, qui ne protège pas les paquets de données lorsqu'ils sont en mouvement.

Les solutions VPN de Fortinet sécurisent les communications des entreprises sur Internet, sur plusieurs réseaux et entre les endpoints. Elles le font grâce aux technologies IPsec et SSL, en utilisant l’accélération matérielle FortiASIC de Fortinet pour garantir des communications de qualité supérieure et la confidentialité des données.

Les VPN de Fortinet masquent l’adresse IP d’un utilisateur et créent une connexion privée, lui permettant ainsi de partager des données indépendamment de la sécurité de la connexion Internet qu’il utilise. Ils établissent des connexions sécurisées en cryptant les données transmises entre les applications et les périphériques. Vous éviterez ainsi tout risque de divulgation des données sensibles à des tiers lors de leur transfert via TCP/IP, en plus de masquer l'historique de navigation de l'utilisateur, son adresse IP, sa localisation, son activité sur le web et d'autres informations sur l’appareil.

FAQ

À quoi sert-il le protocole TCP ?

Le protocole TCP permet de transférer des données entre des applications et des périphériques sur un réseau. Il permet de décomposer un message, tel qu’un courriel, en paquets de données afin de s’assurer que le message atteigne sa destination avec succès et le plus rapidement possible.

Que signifie TCP ?

TCP signifie Transmission Control Protocol (protocole de contrôle de transmissions) et constitue une norme de communication permettant de transmettre des données et des messages via les réseaux. Le protocole TCP est une norme de base qui définit les règles d’Internet et un protocole commun utilisé pour acheminer les données dans les communications de réseau numérique.

Qu’est-ce que le TCP et quels sont les types de TCP ?

Le TCP est un protocole ou une norme utilisée pour garantir la transmission effective des données d'une application ou d'un appareil à un autre. Le TCP fait partie du protocole TCP/IP, qui est une suite de protocoles développés à l’origine par le département de la Défense des États-Unis en appui à la création d’Internet. Le modèle TCP/IP se compose de plusieurs types de protocoles, dont TCP et IP, le protocole ARP (Address Resolution Protocol), le protocole ICMP (Internet Control Message Protocol), le protocole RARP (Reverse Address Resolution Protocol) et le protocole UDP (User Datagram Protocol).

Le TCP est le protocole le plus couramment utilisé parmi ces protocoles et représente la plus grande partie du trafic utilisé sur un réseau TCP/IP. L’UDP est une alternative au TCP qui n’offre pas une fonction de correction des erreurs, est moins fiable et exige moins de ressources, ce qui le rend idéal pour le streaming.